Version française English version

Mayotte > News > Direct from Indian Ocean > Maurice > Ile Maurice : quelles sont les filières d’avenir ?

Ile Maurice : quelles sont les filières d’avenir ?

Thursday 06 November 2014

Le ministre du Travail mauricien, Shakeel Mohamed, a déclaré récemment lors d'un atelier sur la politique de l'emploi que les jeunes Mauriciens faisaient des choix de carrière peu judicieux.

En effet, dit-il, ils choisissent des filières pour lesquelles il y a peu de débouchés. Pour Shakeel Mohamed, ce choix est d'autant plus inexplicable que son gouvernement publie des rapports sur les différents secteurs économiques qui sont porteurs. Résultat : le pays doit recruter de la main d'œuvre étrangère dans certains  secteurs.

“Employeurs, employés et syndicats doivent faire des efforts pour travailler ensemble afin de créer une synergie au sein du pays”, a déclaré le ministre en rappelant que ses services sont en lien avec le Bureau international du travail pour établir une politique nationale de l'emploi permettant de mieux diriger les Mauriciens vers les domaines qui leur conviendraient.

Quant au  ministre de l'Enseignement supérieur de  cette île, il  a affirmé que, pour lui, les filières d'avenir sont : l'océanographie, le développement durable, ainsi que la gestiondes risques. Un grand absent : le tourisme. Il est vrai que, depuis plusieurs mois, on entend régulièrement de hauts responsables mauriciens décréter qu’il y a, sur leur île,  une surcapacité hôtelière.

Afin de rééquilibrer l’offre et la demande, il faudrait entre 400 000 et 500 000 touristes de plus. Et pour atteindre ce nombre, Maurice a besoin de 44 à 48 vols supplémentaires par semaine. C’est du moins l’analyse de l’Association des hôteliers et des restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM).

Source : l’Express.mu

Laurence de Susanne - IleMayotte.com